Archives de catégorie : inspirations

SAINT-SULPICE CÉRAMIQUE SOUS DE BONS AUSPICES.

Un salon à Paris, présentant cent-dix céramistes français et étrangers sur une magnifique
place historique, au cœur de la ville. Une occasion de découvrir de la terre vernissée,
de la porcelaine, du raku, du grès… Du traditionnel et du contemporain. Le thème 2019
sera La Transmission. Un évènement annuel permettant de rencontrer des céramistes
et leurs créations. En partenariat avec Ateliers d’Art de France.
Saint Sulpice Céramique. 22ème édition. Place Saint-Sulpice Paris 75006.
27 au 30 juin 2019.
11 h – 20 h.
Entrée libre.
www.lesjourneesdelaceramique.paris

LIMOGES LA GOURMANDE.

La céramique se fait gourmande à Limoges. La Fondation d’Entreprise Bernardaud a invité
quatorze artistes internationaux dans sa nouvelle exposition. Des sculpteurs en céramique
qui nous entrainent dans une quête nourricière sans fin où plaisir et pathologie sont amis.
La directrice de la Fondation, Hélène Huret et le commissaire de l’exposition, Olivier Castaing
ont sélectionné des installations, des sculptures en céramique dont l’inspiration puise dans
la divine gourmandise. Certains artistes se jettent dans le naturalisme, le trompe l’oeil avec
voracité comme Shayna Leib et Yuko Kuramatsu pendant que d’autres dénoncent l’abus,
l’excès, la surabondance de l’aliment dans notre société avec des coulures, des couleurs vives,
des amoncellements, des écrasements. Jae Yong Kim, lui est un orfèvre qui construit une série joyeuse et très appétissante de beignets – bijoux. Les gâteaux et glaces abondent au milieu de fruits tout aussi imaginaires ; l’artiste Kaori Kurihara crée son propre monde végétal avec un croisement de fruits issus du réel et de l’impossible. La lecture en est gourmande et poétique.
Au dix-huitième siècle, l’art du trompe-l’oeil magnifiait, sur les tables d’apparat, les nourritures
terrestres du potager et des champs. Aujourd’hui, il peut servir à dénoncer les abus alimentaires et à condamner le pêché de gourmandise. Mais il peut tout autant associer le désir et le plaisir à l’acte de manger. Quand la gourmandise resterait une friandise.
Abondance gourmande.
1- Yuko Kuramatsu. L’arrivée du printemps. Porcelaine teintée dans la masse.
2- Anna Barlow. Ice cream cones. Porcelaine, parian, faïence, émaux.
3 – Yae Yong Kim. Donut Madness. Céramique, émaux, cristaux Swarovski.
4 – Kaori Kurihara. Fruit exotique. Grès, émaux.
5 – Chris Antemann. The Dining in the Orangery. Porcelaine.
6 – Jessica Stoller. Untitled. Porcelaine, émaux.
Exposition Céramiques Gourmandes. Fondation d’Entreprise Bernardaud.
21 juin 2019 – 28 mars 2020.
27, avenue Albert-Thomas. Limoges 87000. France.
www.bernardaud.com
Se référer au site Bernardaud pour plus de renseignements.

 

PARFAIT POUR UN WEEK-END PROLONGÉ.

Départ en week-end en vue. Quelques affaires dans un sac et hop, c’est parti pour
quelques jours hors du quotidien habituel. On ne se charge pas trop car on sait qu’il
va faire beau. Libre comme l’air ou presque, on profite au mieux du mois de mai.
Beau et pratique.
Sac Ivanoe. Collection Mimosa. Coloris orange. Toile imprimée. 50% lin. 50% coton.
Toile robuste et renfort en cuir naturel.
dominiquepicquier.com

UN DIMANCHE PARTICULIER.

Aujourd’hui, dimanche 26 mai 2019, je profite de cette journée, Fête des Mères, pour poster une œuvre d’Elsa Alayse que j’ai eu l’occasion de découvrir au Salon Révélations. Paris.
Symbole et émotion.
Baluchon 30i. Artiste, Elsa Alayse. Porcelaine, émail, textiles, plastiques.
www.elsalayse.com

RÉVÉLATIONS : LES MÉTIERS D’ART SONT AU GRAND PALAIS.

Le salon Révélations est un rendez-vous international qui a été créé et organisé depuis
2013 par Atelier d’Art de France et qui rassemble sous la Nef du Grand Palais à Paris,
cinq cents créateurs venus du monde entier. Le Luxembourg est l’invité d’honneur de cette
année. Les collectionneurs, les prescripteurs, les professionnels et le grand public peuvent
découvrir et admirer des pièces uniques, des oeuvres d’exception, des savoir-faire issus
des métiers d’art et de la création contemporaine d’une trentaine de pays. Les métiers d’art
sont à l’honneur à travers la tradition et l’innovation. La chance, également de pouvoir
rencontrer les artistes, artisans, créateurs, designers sur les différents stands, ce qui en fait
un lieu d’échanges incontournable. Voir sur le lien ci-dessous, toute la programmation avec animations, conférences sur le salon et sur le circuit Hors les Murs créé cette année.
Richesse et singularité.
1 – Ghianda. Artiste, Vero Reato. Béton ivoire, teinté dans la masse. Oxydes et billes de verre.
www.vero-reato.com
2 – Makta. Artiste, Giriraj Prasad. Terre cuite, fil de cuivre.
3 – Untitled. Artiste, Threads of Africa. Fil de cuivre, fil d’argent, fil de laiton.
4 – Bol en grès. Artiste, Thierry Luang Rath.
www.thierryluangrath.fr
5 – Déchiquetée. Artiste, Jean-François Fouilhoux. Grès émaillé.
www.fouilhoux.com
6 – Vase bleu en porcelaine. Artiste, Bing Yang. Chine.
7 – Céramique. Artiste, Bela Silva. Spazionobilegallery.
www.belasilva.com
8 – Céramique. Artiste, Yaochong Yu. Chine.
9 – Bijou Surface. Artiste, Helga Mogensen. Bois flotté et soie.
www.helgamogensen.com
10 – Waiting For Godot. Artiste, Bae Se Jin. Construction à partir de blocs.
www.baesejin.com
11 – Bérangère. Artiste, Valérie Delarue. Grès émaillé.
www.valeriedelarue.com
12 – Vase blanc. Artiste, Sarah Pschorn. Porcelaine et verre ancien.
sarahpschorn.de
RÉVÉLATIONS. Biennale Internationale Métiers d’Art & Création. 4ème édition.
Grand Palais. Paris.
23 – 26 mai 2019.
www.revelations-grandpalais.comvisuels, Isabelle Hintzy.

QUI DE L’ŒUF OU DE LA POULE ?

En 2017, des étudiants de l’école Boulle et leurs professeurs avaient pu découvrir,
tester les qualités extraordinaires de la matière du chocolat avec les pâtissiers-
chocolatiers de l’école Valrhona qui en retour, avaient pu partager la créativité et le
savoir-faire de l’école Boulle. Cette année, cinq étudiants, jeunes diplômés de l’école
ont pu renouveler cette collaboration autour du thème de Pâques. L’école Boulle a
pour vocation de former des professionnels aux métiers d’art et au design de l’ameublement
ainsi qu’aux métiers complémentaires comme la ciselure, la gravure…
L’école Valrhona et sa trentaine de chefs – formateurs accompagnent les professionnels du
chocolat dans leur innovation et création lors de stages de formation pour les chocolatiers,
les pâtissiers, les boulangers et les glaciers. Ces deux écoles ont donc une fois de plus
croisé leurs expertises à travers cinq projets pensés et réalisés autour du chocolat de Pâques. Sarah Nicolle (école Boulle) et Baptiste Blanc (école Valrhona) ont tourné autour du paradoxe
de l’œuf et de la poule. Qui de l’œuf ou de la poule est apparu en premier? Sarah Nicolle a imaginé un zootrope permettant de donner l’illusion de mouvement sans fin entre l’œuf et la
poule. Elle a créé et sculpté un prototype – poule en acier Corten puis, avec Baptiste Blanc,
elle a mis au point des moules pour obtenir de petites poules graphiques en chocolat ainsi que des œufs. La ronde pouvait commencer : l’œuf ou la poule ou son contraire…
Une collaboration créative et technique qui a permis d’offrir une proposition ludique pour une Pâques gourmande.
Échanges, recherches et passion.
Les cinq projets : Origines. Qui de l’œuf ou de la poule ?  Coco – Choco. Résurrection. Ovoini – Éclo
www.ecole-boulle.org
www.valrhona.fr
visuels Ginko et Isabelle Hintzy

QUAND LE ROUGE PASSE À TABLE.

On peut découvrir, à l’occasion de l’exposition Rouge au Grand Palais, la collection AXO.
Quatre assiettes géométriques d’un magnifique rouge et d’un noir profond. Une abstraction
et une coloration en parfaite adéquation avec l’exposition sur l’art et la société socialiste.
On découvre tout au long du parcours quelques quatre cents oeuvres, issues de tous
les domaines visuels (peinture, sculpture, architecture, photographie, cinéma, design…)
entre mille neuf cent dix-sept avec la révolution d’Octobre et mille neuf cent cinquante-trois
à la mort de Staline. Comment de belles convictions, d’aspirations humaines se transforment
en une doctrine esthétique.
Histoire, tensions, élans et revirements.
Collection AXO. Création Non Sans Raison. Porcelaine de Limoges.
Assiette de présentation, assiette à dîner et assiette à dessert ainsi qu’une assiette à pain
et des timbales.
En vente à la Boutique du Grand Palais durant tout le temps de l’exposition.
www.boutiquesdemusees.fr
Exposition Rouge. Art et Utopie au pays des Soviets. Grand Palais. Paris.
Jusqu’au 1er juillet 2019.
www.grandpalais.fr

VOYAGES AUX PAYS DU CHOCOLAT.

Pour Pâques, les oeufs en chocolat sont masqués, ils arrivent de lointaines
terres exotiques : le Brésil, le Ghana et Java. Trois continents, l’Amérique du
Sud, l’Afrique et l’Asie où les terroirs sont riches en chocolat fruité, épicé…
dévoilent divers pralinés sur des masques de chocolat d’inspiration primitive.
Douceur, intensité et rondeur.
1 – Masque Brésil. Chocolat noir et praliné lait, riche en amandes, noisettes
et biscuit caramélisé.
2 – Masque Ghana. Chocolat noir et praliné noir aux éclats de noix de pécan
caramélisés.
3 – Masque Java. Chocolat lait et praliné mi-lait / mi-noir aux fins éclats de
noix de cajou caramélisés.
Collection en édition limitée PÂQUES MASQUÉES. Trois œufs en chocolat.
En magasin à partir du 28 mars 2019.
www.lamaisonduchocolat.fr

GRANDE FAMILLE À ADOPTER POUR L’ÉTÉ.

Native, une nouvelle collection pour la maison, à découvrir très bientôt.
Une grande tribu en vinyle, décalée, graphique et colorée à décliner sur
la table, le mur, le sol… on adopte, on associe, on réunit. C’est tout simple
et ludique. Un PVC imprimé et découpé en France. Un vernis protecteur
mat anti-UV garanti trois ans. 100% recyclable, anti-dérapant et lavable.
Couleurs et motifs.
Collection NATIVE. Bougies parfumées / PM et GM; tapis / trois tailles; sets de table;
toiles rondes murales / deux tailles; boîte d’allumettes / GM.
www.podevache.com

OCÉANIE SUR SEINE.

À découvrir, à la fin de l’exposition Océanie du Musée du quai Branly, l’étonnante installation
– vidéo de l’artiste néo-zélandaise Lisa Reihana. Elle ré-interprète un papier peint
panoramique créé en 1806 par le peintre français Jean-Gabriel Charvet pour l’Exposition
des produits de l’industrie française. Au dix-neuvième siècle, le papier peint panoramique
était un objet de décoration intérieure où l’Homme stéréotypé était dépeint en harmonie
avec une nature naïvement exprimée. La faune et la flore locales étaient le prétexte
de développer un végétal maitrisé, détaillé, exubérant sur les murs des salons et salles à
manger. La bourgeoisie aimait ces larges scènes arrangées, d’un exotisme fantasmé,
inspirées des récits d’explorateurs, de capitaines et d’aventuriers qui faisaient rêver sur
fond de colonialisme. En 2017, l’artiste Lisa Reihana a donné vie aux scènes indigènes,
peintes par Jean-Gabriel Charvet, pour mettre en action son regard critique sur les
rencontres complexes et toxiques entre l’Occident et l’Océanie durant cette période.
Panoramique exotique et numérique sur fond décoratif.
Installation In Pursuit of Venus / infected / 2015 – 2017. Lisa Reihana.
Vidéo. 64 minutes. Nouvelle – Zélande.
Papier peint panoramique intitulé Les sauvages de la mer Pacifique.
Création Jean-Gabriel Charvet. 1806. Dix mètres de long sur deux mètres de haut.
D’après les récits de voyage de James Cook.
Exposition Océanie. Musée du Quai Branly Jacques Chirac.
Jusqu’au 7 juillet 2019.
www.quaibranly.fr
Copyright, image courtesy of the artist and ARTPROJECTS.