Archives par étiquette : Paris

QUAND LE ROUGE PASSE À TABLE.

On peut découvrir, à l’occasion de l’exposition Rouge au Grand Palais, la collection AXO.
Quatre assiettes géométriques d’un magnifique rouge et d’un noir profond. Une abstraction
et une coloration en parfaite adéquation avec l’exposition sur l’art et la société socialiste.
On découvre tout au long du parcours quelques quatre cents oeuvres, issues de tous
les domaines visuels (peinture, sculpture, architecture, photographie, cinéma, design…)
entre mille neuf cent dix-sept avec la révolution d’Octobre et mille neuf cent cinquante-trois
à la mort de Staline. Comment de belles convictions, d’aspirations humaines se transforment
en une doctrine esthétique.
Histoire, tensions, élans et revirements.
Collection AXO. Création Non Sans Raison. Porcelaine de Limoges.
Assiette de présentation, assiette à dîner et assiette à dessert ainsi qu’une assiette à pain
et des timbales.
En vente à la Boutique du Grand Palais durant tout le temps de l’exposition.
www.boutiquesdemusees.fr
Exposition Rouge. Art et Utopie au pays des Soviets. Grand Palais. Paris.
Jusqu’au 1er juillet 2019.
www.grandpalais.fr

OCÉANIE SUR SEINE.

À découvrir, à la fin de l’exposition Océanie du Musée du quai Branly, l’étonnante installation
– vidéo de l’artiste néo-zélandaise Lisa Reihana. Elle ré-interprète un papier peint
panoramique créé en 1806 par le peintre français Jean-Gabriel Charvet pour l’Exposition
des produits de l’industrie française. Au dix-neuvième siècle, le papier peint panoramique
était un objet de décoration intérieure où l’Homme stéréotypé était dépeint en harmonie
avec une nature naïvement exprimée. La faune et la flore locales étaient le prétexte
de développer un végétal maitrisé, détaillé, exubérant sur les murs des salons et salles à
manger. La bourgeoisie aimait ces larges scènes arrangées, d’un exotisme fantasmé,
inspirées des récits d’explorateurs, de capitaines et d’aventuriers qui faisaient rêver sur
fond de colonialisme. En 2017, l’artiste Lisa Reihana a donné vie aux scènes indigènes,
peintes par Jean-Gabriel Charvet, pour mettre en action son regard critique sur les
rencontres complexes et toxiques entre l’Occident et l’Océanie durant cette période.
Panoramique exotique et numérique sur fond décoratif.
Installation In Pursuit of Venus / infected / 2015 – 2017. Lisa Reihana.
Vidéo. 64 minutes. Nouvelle – Zélande.
Papier peint panoramique intitulé Les sauvages de la mer Pacifique.
Création Jean-Gabriel Charvet. 1806. Dix mètres de long sur deux mètres de haut.
D’après les récits de voyage de James Cook.
Exposition Océanie. Musée du Quai Branly Jacques Chirac.
Jusqu’au 7 juillet 2019.
www.quaibranly.fr
Copyright, image courtesy of the artist and ARTPROJECTS.

 

ÉLITIS A SA NOUVELLE ADRESSE PARISIENNE.

Un nouveau show-room à Saint Germain des Prés.
Un nouvel espace imaginé, dessiné, stucturé par Élitis pour présenter toutes les collections de la maison. Plus de mille-cinq-cent-cinquante références de revêtements muraux et de papiers peints ainsi qu’un espace Accessoire avec tous les coussins, les tapis, les plaids et les rideaux
de la marque, s’installent avec élégance dans ce nouveau lieu plein de charme.
Colorthèque et matériauthèque.
Élitis, le nouveau show-room. Créateur et éditeur français de revêtements muraux.
5, rue Saint-Benoît. 75006. Paris.
www.elitis.fr

BIENVENUE RUE DU DRAGON – PARIS.

Visuel Patrice Jean-Baptiste.
Bienvenue se dit Kinasé dans la région de Niigata au Japon. C’est donc le nom
de la boutique japonaise qui s’est ouverte rue du Dragon à Paris. La préfecture
de Niigata, située à trois cents kilomètres au nord-ouest de Tokyo, est connue pour
son saké et son riz ainsi que sa coutellerie. La boutique a été conçue par l’architecte
Eloise Bosredon qui a sélectionné à cette occasion du bois clair, de la pierre brute et
une touche d’indigo. Un bel écrin lumineux pour recevoir d’excellents sakés, un riz de
grande qualité et de beaux produits artisanaux de la région de Niigata.
Traditionnel et contemporain.
Nouvelle boutique japonaise à Paris. Saké, riz, épicerie, artisanat.
www.kinase-boutique.com

LE BONHEUR EST RUE SAINT HONORÉ.

Dés vendredi prochain, le Bonheur ouvrira sa porte. Une nouvelle chocolaterie.
Laurent Moreno, chef pâtissier a mis au point des bouchées pralinés à l’équilibre
souvent audacieux. On trouve ainsi du praliné aux baies de goji enrobé de chocolat noir,
du praliné au riz soufflé et gingembre enrobé de chocolat au lait. Il y a également un
praliné aux cerises et éclats de sablés enrobé de chocolat noir ou un praliné aux
pistaches et basilic enrobé de chocolat au lait. Si tout cela paraît un peu trop inattendu,
le classique praliné nougatine enrobé de chocolat noir ou le praliné aux noix et caramel
enrobé de chocolat au lait seront là également tout comme le praliné aux flocons d’avoine
et blé soufflé enrobé de chocolat au lait. Le savoir-faire d’un pâtissier qui a travaillé auprès
de Pierre Hermé, d’Hélène Samuel, de Sébastien Gaudard ainsi que dans le monde entier.
Le Bonheur – confiserie – chocolaterie.
148, rue Saint-Honoré. Paris 75001.
Ouverture le 30 novembre 2018.
lebonheurparis.com

NOUVEAU LIEU POUR LE DESIGN FAIR PARIS.

Le nouveau rendez-vous du Design Fair Paris dans un nouvel espace.
C’est à Paris et c’est à l’Espace Champerret. On y retrouvera le parcours
des exposants présentant des pièces de design d’après-guerre et on y
découvrira l’exposition Prisunic, la marque française mythique des années
soixante. L’occasion de voir une centaine d’affiches collectionnées depuis
des années par le libraire Michael Seksik ainsi que du mobilier prêté par
XXO. Une valorisation des pièces du design du vingtième siècle et la mise
en avant de créateurs et d’éditeurs historiques dans un même évènement.
Modern & Vintage.
Salon DESIGN FAIR PARIS by Les Puces du Design.
39ème édition.
22 – 25 novembre 2018.
Exposition Prisunic : Le beau au prix du laid.
Espace Champerret.
6, rue Jean Oestreicher. 75017 Paris.
www.designfairparis.comCollection Librairie Michael Seksik.

LENÔTRE MET LA MAIN À LA PÂTE.

Pour les fêtes hivernales à venir, la Maison Lenôtre ouvre un atelier éphémère parisien.
Une occasion de montrer une fois de plus son savoir-faire et tout particulièrement l’art
de travailler toutes les pâtes, bases de la pâtisserie classique. Des produits salés et sucrés
sortiront des mains des pâtissiers et du four tout au long de la journée comme les financiers
et les chouquettes salées et sucrées mais également des pâtés en croûte, des tartes aux
pommes, au chocolat… Guy Krenzer, doublement Meilleur Ouvrier de France en charcuterie
et cuisine et chef créatif des ateliers de la Maison Lenôtre sera présent, en alternance avec d’autres chefs MOF de la Maison, pour partager ces expériences vécues en direct avec vous.
L’art de la pâte et gourmandises en tout genre à toute heure.
Atelier Éphémère.
20 novembre 2018 – 13 janvier 2019.
36, rue Étienne Marcel. Paris 75002.
11H – 21H
www.lenotre.com

LA PETITE BOUTIQUE AU FOND DE LA COUR.

La nuisance d’un ravalement de façade empêche actuellement d’apprécier l’esprit
du lieu mais dès la fin des travaux, la petite cour de l’hôtel de Saxe retrouvera son
charme au 12 de la rue Jacob à Paris. Au fond de cette cour, une boutique d’ustensiles
de cuisine japonais a ouvert sa porte, il y a six mois. Dès 2019, la boutique s’agrandira
et prendra ainsi ses aises pour proposer toute sa gamme de produits comme les poêles
martelées, les couteaux de cuisine, les grills et du charbon de bois, les paniers à riz,
les râpes en cuivre pour le gingembre et le radis noir ainsi que des brosses et balais en
shuro (écorce de palmier) et de beaux dessous de plat tressés en paille de l’île de Sado.
Hiroshi Miyatake, ancien chef cuisinier à Paris, prodigue de bons conseils avec bonne
humeur. La maison mère, dirigée par la quatrième génération, est basée, depuis
1908, à Asakusa, un quartier de Tokyo. La devise maison est affichée dans la boutique.
De bons outils pour une cuisine savoureuse.
www.kama-asa.co.jp
visuels, Patrice Jean-Baptiste.

VILLE ET CAMPAGNE SE RENCONTRENT AU PAVILLON DE L’ARSENAL.

À l’occasion d’une exposition, au Pavillon de l’Arsenal, sur les liens entre la ville, la nature
et l’agriculture, un marché paysan s’installera au coeur de sa grande halle durant trois
samedis en novembre et décembre, en partenariat avec la Ruche qui dit Oui! et Miimosa
(leader du financement participatif au service de l’agriculture et de l’alimentaire).
Un rassemblement de maraîchers, de fromagers, de bouchers, de poissonniers, de
boulangers, d’apiculteurs franciliens à la production bio ou en culture raisonnée. Une
possibilité de réfléchir sur un nouvel urbanisme agricole tout en rencontrant des acteurs
agricoles franciliens. Un marché dans une exposition, tout naturellement.
Partage et découverte.
Marché paysan du Pavillon.
Les samedis 10 novembre, 1er & 15 décembre 2018.
11h à 15h. Pavillon de l’Arsenal. Paris.
Exposition Capital agricole.
Chantiers pour une ville cultivée.
Pavillon de l’Arsenal.
21 bd Morland. Paris. 75004.
Jusqu’au 27 janvier 2019.
www.pavillon-arsenal.comVisuel Sylvain Gouraud et dessins Yann Kebbi.

VENISE FESTIVE.

Un voyage tout au long du Grand Canal sur une nappe aux finitions raffinées.
Entre palais et gondoles à Venise. Du linge de maison, fabriqué et traité dans
les Vosges, pour imaginer une belle table de fête. Préparer porcelaine, verrerie et
orfèvrerie ainsi que végétaux, fleurs et fruits. Tout doit être prêt pour recréer
à sa guise, la magie de Venise au dix-huitième siècle. Ne pas oublier les bougies.
Tradition et qualité.
Nappe Veneziano. Damassé 100% coton. Traitement exclusif anti tache durable.
Coloris gris. 180 cm x 250 cm. Fabriquée en France.
www.garnier-thiebaut.fr
En vente à la boutique du Grand Palais durant l’exposition Éblouissante Venise!
jusqu’au 21 janvier 2019.
boutiquesdemusees.fr