Monthly Archives: April 2016

TERRE, FEU ET ESPRIT : UNE CÉRAMIQUE CORÉENNE.

1 JARREDELUNE ET FORMES SIMPLES

Beauté de la forme, pureté des lignes, discrétion des coloris et élégance
des pièces en céramique. Les plus belles pièces de la céramique coréenne
sont exposées au Grand Palais. Nous sommes dans l’excellence.
Attention, chefs-d’œuvre et trésors nationaux (prêtés par le Musée National
de Corée dans le cadre de l’année France – Corée).
Le plan de l’exposition est simple : présentation des toutes premières poteries
puis le céladon (couleur du jade, pierre sacrée), le Buncheong (type de céramique
propre à la Corée), la porcelaine blanche austère et élégante et enfin quelques
céramiques contemporaines suite aux jarres de lune, en porcelaine, exposées
comme des boules à l’harmonie quasi parfaite.
La sobriété générale est émouvante, seuls parfois quelques dragons, hérons,
phénix, pivoines et chrysanthèmes viennent se poser en douceur sur les glaçures.
Le confucianisme coréen est dans la forme sans prétention, le coloris harmonieux,
l’abstraction intemporelle de chaque pièce.
Formes et couleurs.
La terre, le feu, l’esprit. Chefs-d’œuvre de la céramique coréenne.
Grand Palais. Paris 75008.
27 avril – 20 juin 2016.
www.grandpalais.fr
2 bouteilles - copie

Poésie et gourmandise au jardin.

CHAUMONT2016 POPINEAU 1

Le jardin; un lieu de réflexion, d’innovation et d’expérimentation
mais également un lieu de dégustation.
Le jardin d’agrément, de détente devient ainsi un jardin nourricier.
On est totalement pour.
Guillaume Popineau et David Trigolet, deux ingénieurs-paysagistes issus de l’Institut
National d’Horticulture et de Paysage d’Angers en association avec l’herboriste
canadienne Chantal Dufour, ont créé un jardin paysager comestible pour le Festival
International des jardins de Chaumont-sur-Loire.
Réflexion sur l’importance des plantes aromatiques et médicinales dans l’agriculture urbaine.
Ce jardin accueille quatorze variétés de plantes à fleurs, neuf variétés de plantes
légumières, neuf types de fruitiers et treize variétés de plantes aromatiques et médicinales.
Liste complète à retrouver sur le site du jardinquisesavoure.fr ci-dessous.
Aujourd’hui, il fait encore froid mais demain et après-demain, il fera meilleur.
Le moment d’aller découvrir tous les nouveaux jardins du Festival et de profiter des fleurs,
des fruits et des feuilles du Jardin qui se savoure.
Beau et bon.
LE JARDIN QUI SE SAVOURE.
Fleurs, fruits, feuilles : mangez- les tous.
25ème édition du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire.
Jardins du Siècle à venir.
21 avril – 02 novembre 2016.
www.domaine-chaumont.fr
www.lejardinquisesavoure.fr
CHAUMONT2016-LJQSS-GRILLE_PHOTOS_CHANTIER

MERCI D’AVOIR ATTENDU.

2 TANIGUCHI 1997

Phrase culte du livre illustré de Taniguchi & Kusumi, le Gourmet solitaire.
Parole qui exprime le regret d’avoir fait attendre le client et qui se prononce
en servant le plat commandé. Une certaine idée du service.
Ce manga au succès énorme auprès d’un public japonais puis occidental célébre
une cuisine simple des quartiers populaires ainsi que l’art de manger en solitaire.
Le héros mange ce qu’il veut, quand il veut et comme il veut.
Un deuxième ouvrage vient de sortir en France, Les Rêveries d’un gourmet solitaire.
Une suite aux périples gourmets dans une cuisine japonaise de tous les jours,
à la recherche du petit bistrot, du boui-boui, de la gargote nipponne où les plats
font corps avec un véritable patrimoine culinaire.
Les dessins y sont précis, détaillés. Reflets de l’atmosphère du quotidien des villes
du Japon où la nourriture est partout. Voyage initiatique au hasard d’expériences
culinaires et humaines, de repas assez pantagruéliques où l’auteur affirme
qu’on ne peut se prétendre japonais que si on ne laisse rien dans son bol
… de riz bien sûr. La valeur sûre, absolue de l’alimentation japonaise.
À parcourir en ayant absolument mangé auparavant.
Du riz, un accompagnement et une soupe.
Le Gourmet solitaire. Taniguchi & Kusumi. Casterman écritures. 1997.
Les Rêveries d’un gourmet solitaire. Taniguchi & Kusumi. Casterman écritures. 2015.
1 TANIGUCHI 2016visuels, Patrice Jean-Baptiste.

BEAUX ARTS EN BORD DE LOIRE.

gros plan YAMOU  _ES_4202

Nouvelle programmation artistique au centre d’Arts et de Nature à Chaumont-sur-Loire.
Une promenade poétique à travers les sentiers du parc de trente-deux hectares ainsi
que dans le château et les dépendances du domaine.
Découverte des nouvelles installations et expositions d’art contemporain en sympathie
avec les différents lieux naturels d’un site prestigieux en bord de Loire.
Un enrichissement, au fil des années, d’une quinzaine de nouvelles œuvres en correspondance
avec les plus anciennes qui ont établi une présence toute naturelle au sein d’un environnement
estampillé du label jardin remarquable.
L’artiste marocain Yamou à créé, à l’occasion de cette saison, l’impressionnante sculpture circulaire cloutée Lien infini , installée dans le parc du Goualoup.
À découvrir avec le Festival International des Jardins situé sur le même domaine.
Huitième saison d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire.
www.domaine-chaumont.fr
visuels, Eric Sander.
plan arbre YAMOU _ES_4188

ENTRE LE NOIR ET LE GRIS : LE JAUNE.

LARSEN 2016 1

Couleurs graphite, black, espresso, steel, silver et citron. C’est dense et vif.
Des couleurs fortes avec une pointe de blanc. Grand équilibre esthétique
entre les tissus naturels aux motifs graphiques et les matières raffinées
et précieuses. Subtil dosage à prévoir. Air d’Afrique :  l’évasion chic et graphique.
C’est la nouvelle collection Larsen.
Modernité et raffinement.
www.larsenfabrics.com
1002992_300dpi

LE SOLEIL DE JEAN LURÇAT.

LURCAT PIERRE FREY

Pour qui aime le soleil, les couleurs et la poésie;
les animaux, la terre, l’eau, l’air et le feu et puis
encore la paix, les hommes et la liberté.
Il existe le travail d’un peintre, tapissier, céramiste, décorateur…
Cet artiste, Jean Lurçat, a marqué la tapisserie du vingtième
siècle par de nouvelles techniques et la décoration par un esprit
indépendant, humaniste, poétique. On va pouvoir le découvrir
dans la future exposition organisée par la Galerie des Gobelins.
La mise en scène est de Jean-Michel Willemotte.
Un monde vaste et flamboyant à voir absolument.
À cette occasion, la Maison Pierre Frey a réédité certains dessins
de Jean Lurçat. Trois papiers peints et deux tissus.
Une fabrication spéciale pour l’exposition de la Galerie des Gobelins
et pour la Maison – Atelier de la Villa Seurat dès que sa restauration permettra
une ouverture au public.
Décoration et architecture.
Tissus imprimés sur lin. Soleil de nuit et Sirènes.
Papier peint. Rossignol bleu.
Collection capsule Pierre Frey.
Exposition Jean Lurçat. Au seul bruit du soleil.
Galerie des Gobelins.
4 mai – 18 septembre 2016.
www.mobiliernational.culture.gouv.fr
www.fondation-jean-et-simone-lurcat.fr
www.pierrefrey.com
LURCAT PIERRE FREY 2

DE SÈVRES À MAISON ROUGE. ARRÊT CERAMIX.

TheiereKIMPEI P1010203

Deux lieux pour une seule et même exposition.
Exceptionnel.
Toutes les formes de la sculpture céramique contemporaine.
Deux-cent-cinquante œuvres.
Représentation d’un matériau traditionnel qui prend sa place dans
une actualité, une modernité esthétique grandissantes.
Et c’est heureux.
La céramique regroupe toutes les productions en terre
qui au contact du feu subissent une transformation définitive.
Une large définition d’un matériau exigeant aux possibilités multiples.
Le parcours de la Cité de la céramique est à découvrir désormais très facilement
grâce au tramway qui relie parfaitement Sèvres à Paris. Plus de mauvais prétexte.
Quant à La Maison Rouge, la pause-déjeuner y est excellente…
Art et céramique.
Jusqu’au 12 juin 2016.
Exposition CERAMIX. Deux lieux : Sèvres-Cité de la céramique et La Maison Rouge.
www.sevresciteceramique.fr
www.lamaisonrouge.org
CERAMIX 2

TÂCHES PRINTANIÈRES.

taches printemps

Évocations de tâches, granités, dégradés, stries, filets et éclats…
Un blanc associé aux différentes nuances d’un vert printanier.
On ose. Ça ne fait pas de mal.
Réveil et libération.
1- Tissu, collection Monet. Inspiration d’une aquarelle sur papier. 3 coloris. Rubelli.
www.rubelli.com
2- Buste en céramique, Rosemarie Trockel. 2012. Exposition CERAMIX. Cité de la Céramique.
www.sevresciteceramique.fr
3- Plats et coupes en porcelaine émaillée, collection Granité. Coming B.
www.comingb.fr
4 et 7- Tissu d’ameublement Conway. 50 coloris et papier peint Saraille,
coloris Eau du Nil. Dégradé de couleur. 11coloris. Designers Guild.
www.designersguild.com
5- Assiette, collection SOL, coloris printemps. Nouvelle forme Astre. 4 coloris. Bernardaud.
www.bernardaud.fr
6- Tablette de chocolat Gourmand Croquant. Noir grand cru – amandes caramélisées.
Chocolaterie de Cyril Lignac.
www.cyrillignac.com
Printemps3

SIGNALS.

Toutes les boites LBrabant A Villechange Photo Xavier Nicostrate 3

Une mini-collection de pièces signées.
Des boîtes simples et des boîtes à étage.
Elles sont issues du verre à la flamme travaillé à la volée.
Voir la vidéo ci-dessous.
D’autres boîtes suivront l’année prochaine…
Savoir-faire et grande élégance.
Collection SIGNALS.
Laurence Brabant, design & Alain Villechange, soufflage de verre.
http://www.laurencebrabant.com

UN SURVOL DE SURTOUTS.

1- SURTOUT et TABLE

Légers rappel pour les étourdis ou les absents.
Le service à la française permet d’apporter les plats à table par services successifs,
sans circuler de convive en convive. L’accès aux plats correspond à la répartition
des convives autour de la table. Toutes les places ne permettent pas de déguster les mets
souhaités et il est fort délicat de demander l’aide de son voisin…
Vers la fin des années 1800, les plats seront servis à chaque convive ce qui nécessitera
moins de serviteurs et moins de plats.
C’est le service à la russe qui est encore pratiqué aujourd’hui.
C’est dit.
Le surtout, pièce maîtresse du décor des tables luxueuses, avait la fonction essentielle
de rehausser la splendeur des arts de la table disposés en symétrie et qui disparaissaient
et réapparaissaient à chaque service.
Décoratif, certes mais également fonctionnel, ce surtout avec les sucriers à poudre, les huiliers
et les vinaigriers, les salières et les boîtes à épices qu’il contenait  bien souvent de façon cachée.
D’évolutions en transformations, sa présence disparaitra du centre de la table.
Depuis quelques années, certains chefs cuisiniers s’intéressent à la grande cuisine classique.
Après la cuisine moléculaire et autres pratiques de déstructuration et de reconstruction :
relecture de Menon, Brillat – Savarin, Grimod de la Reynière, Carême, Dubois, Gouffé, Dugléré, Escoffier et beaucoup d’autres encore…
Beaucoup d’intérêt et beaucoup de découvertes.
En parallèle, une envie de retrouver des pratiques de la grande Table, d’un certain service.
Bien entendu, dans un esprit contemporain. On se rassure.
Joël Robuchon évoquait, dans la préface de l’Histoire de la Cuisine et des Cuisiniers, la notion
de cuisinier cultivé. Une science qui délivrerait de la technicité et de la culture qui apporterait de l’art. De l’Art à table : on aime beaucoup.
Extravagance et architecture.

1- Projet d’un grand surtout et de deux terrines. 1735.
2- Table de seize mètres garnie de soixante-cinq pièces de surtout et de service. Jean Baffier.
3- Surtout Art nouveau, le jeu de l’écharpe, créé par Agathon Léonard.
Quinze figures féminines dansantes en biscuit de Sèvres.
Exposition universelle de Paris.1900.
4- Surtout de table en argent, porcelaine et émail en forme de paysage rocheux. 1740. Vienne.
5- Surtout de table, argent, cristal et bois. 1726. Paris.
6- Pièce centrale du surtout du service de Catherine II de Russie. Biscuit de Sèvres. 1779.
7- Surtout de table en argent. 1736. Paris. Un rocher, une chasse au cerf, un loup pris au piège
et quatre hures de sangliers…
SURTOUTS 5