Monthly Archives: June 2015

HAPPY PINK PICNIC.

PICNIC ROSE

Une soirée au jardin, un pique-nique vite préparé.
En recherche de fraîcheur.
Simple et sympa.
1- Serviette de table rayée en papier intissé. SUNSET.
Dimensions : 25 cm x 25 cm.
Existe également sous forme de rouleau de serviettes détachables,
de set et de vis à vis.
Françoise Paviot.
www.francoise-paviot.com
2- Tasses étoile et rayures en céramique.
Designer : Lenneke Wispelwey.
Dimensions : 7,2 cm x 8,8 cm.
Lab.
www.lab-boutique.com
3- Verre droit, Vague.
Dimension : 10,5 cm.
Marks and Spencer.
www.marksandspencer.fr
4- Bougies-torches sur piques en bambou.
Dimension : 60 cm.
Broste Copenhagen.
www.brostecopenhagen.com
5- Couteau pliant n°7 Tradition.
Vendu en exclusivité pour les 150 ans du Printemps.
Opinel.
www.opinel.com
6- Céramiques. Arts de la table.
Home autour du Monde / Maison Bensimon.
www.bensimon.com
7- Serviette de table. Fleurs.
100% lin.
Society.
www.societylimonta.com
8- Tumbler fuschia. Polka.
LSA International.
www.lsa-international.com
Glace Miss GLA’GLA
Jardin Oriental.
Rose, gingembre et fleur d’oranger.
Pierre Hermé.
www.pierreherme.com
1200x1200_jardin_oriental

Séquence sieste.

siesteRouge

Du soleil, de la chaleur, de la lumière et un peu d’ombre.
Un peu de fraîcheur aussi.
C’est tout ça la sieste, avec une légère somnolence
et un panier garni. Obligé.
C’est l’été et on ne va pas s’en priver.
Rouge et blanc.
1- Toile pour chilienne.Tao.
Dimensions : 42 cm x 120 cm.
Trois coloris.
100% coton.
Linum.
www.linumdesign.com
2- Panier pic nic.
Home autour du Monde / Maison Bensimon.
www.bensimon.com
3- Chapeau cloche. Romy.
Nature&Découvertes.
www.natureetdecouvertes.com
4- Pichet et gobelet faits main en terre cuite.
Terafeu.
www.terafeu-terafour.com

FIÈRE ALLURE.

_MG_0858 ret 3

Olivier Gagnère est entré dans la Maison Gien.
À la recherche d’une nouvelle histoire.
Avec sa manière unique de se déplacer dans une maison historique,
pour lui créer une modernité méritée. Ce créateur français s’est
immergé dans les archives de Gien.
Avec une grande liberté, il a réuni des motifs iconiques du patrimoine
de cette faïencerie française, née en 1821.
Rencontre hardie de la tulipe et des armoiries ainsi que d’un léger plumetis
sur un puissant maillage au dessin vigoureux et aux couleurs franches.
Une collection à forte personnalité, à l’image de son créateur qui a su
réinventer le caractère et le savoir-faire d’une marque au passé
riche en narration et en couleurs.
Patrimoine culturel et créateur talentueux.
Collection ALLURE :
Deux assiettes plates Armoiries ou Tulipes sur fond de plumetis.
Diamètre : 27,4 cm.
Huit assiettes à dessert Armoiries ou Tulipes.
Diamètre : 22 cm.
Quatre assiettes à canapés Armoiries ou Tulipes.
Diamètre : 16,5 cm.
Ainsi qu’un plat à gâteaux et d’une nouvelle forme de tasse dessinée
par Olivier Gagnère.
En vente à partir de Septembre 2015.
www.gien.com
www.gagnere.net
GIEN ALLURE

COULEUR SOLEIL.

society 0eb5398fa87df078adbd245724b82524

Aujourd’hui, soleil sur toute la France. Dixit Météo France.
On le croit.
Assiette, set et serviette en prévision du beau temps.
Couleurs chaudes.
Society
Serviettes et sets de table.
Coloris : Papaye et Soleil.
100% lin.
www.societylimonta.com
Rouge Garance
Assiette en terre vernissée.
Existe en 10 coloris.
Diamètre : 26 cm.
www.rouge-garance.net
photo_18095_1_-_Rouge_Garance

Option couleurs.

MARIE THURMAN_HOME AUTOUR DU MONDE_COLLECTION_01 - copie

L’artiste Marie Thurman construit ,en parallèle de sa peinture, une collection
de céramiques pour la table.
Ici, une sélection, très colorée, d’assiettes, de plats, de bols pour Serge Bensimon
que l’on peut retrouver en exclusivité dans sa boutique, Home autour du Monde.
Exotisme à table.
www.bensimon.com
www.mariethurman.com
MARIE THURMAN_HOME AUTOUR DU MONDE_PLAT OVALE_01

Maître d’oeuvre et architecte.

00_mode_emploi

Les journées d’architectures à vivre.
Quinzième édition.
Deuxième week-end de rencontres entre architectes, propriétaires et visiteurs.
19 – 20 – 21 juin 2015.
Près de 500 maisons ou appartements ouvrent leurs portes au public.
Voir la carte de référencement des lieux sur le site ci-dessous pour s’inscrire.
Bonne idée pour mieux comprendre l’importance du travail de l’architecte dans
un projet de construction, de rénovation ou d’extension.
Mise en évidence d’un dialogue constructif entre maître d’oeuvre et architecte.
Echange et savoir-faire.
www.journeesavivre.fr

Sous les fraises, la ville de demain.

slf_009

 

 

 

 

Les filles naissent dans les roses et les fraises sur les murs. Non!!!!!!!!!
Si!!!!! en tout cas pour les fraises : c’est possible.
21 000 pieds de fraisiers à 80 m d’altitude sur les murs et toit des Galeries Lafayette-
Haussmann à Paris. Une belle histoire un peu dingue, une expérimentation riche
avec de multiples enjeux et de nombreux acteurs et qui finit bien.
Donc, il était une fois en 2013, un appel à projets au nom magique de Végétalisation
Innovante parrainé par la Ville de Paris et le Paris&Co pour le Paris de demain.
C’est alors que l’Association Française de Culture Hors-Sol (AFCH) apparut avec son projet
Paris sous les fraises et que les Galeries Lafayette, société impliquée dans ce pari pour
l’avenir de la capitale, lui proposa un large berceau gris situé tout en haut de son magasin.       L’expérimentation s’installa dans ce laboratoire d’écologie urbaine pour une durée de deux
ans. Un jardin vertical a donc grandi au coeur de Paris avec des ambitions multiples.
Tout d’abord, l’Association propose une végétalisation comestible hors sol sans pesticide ni     herbicide, ni traitement chimique en réponse aux enjeux alimentaires et écologiques de la
ville. Elle développe des techniques de culture novatrices et saines. Abri organique parfait.
Elle agit sur la gestion de l’eau et des déchets.
Elle régule les températures et augmente l’humidité de l’air qui améliorent la qualité
de l’air, le confort thermique et acoustique des bâtiments.
Ce sont les promoteurs et les architectes qui vont être heureux.
La végétalisation verticale permet également de démultiplier l’espace disponible tout
en conservant une grande légèreté adaptée aux contraintes urbaines.
L’ingénieur agronome Yohan Hubert, créateur- fondateur et directeur de l’AFCH explique
par ailleurs que la méchante pollution urbaine qui pourrait venir gâcher le développement
de cette belle culture ne peut apparemment pas trop opérer. La hauteur de la culture et l’enracinement des plantes évoluant dans un milieu irrigué en circuit fermé, et non dans la terre qui stocke les polluants, forment un barrage avec bien sûr le travail acharné des micro-organismes. Autre personnage important de l’histoire : le jardinier. Il maintient et accompagne au quotidien la cohérence de l’écosystème. On n’oublie pas bien sûr le rôle des abeilles, installées dans trois  ruches sur le toit et qui participent chaque jour à la pollinisation des fleurs. Enfin l’équilibre du jardin est assuré par une faune microscopique indispensable. Figuration ingrate mais tellement essentielle. Les intérêts, les vertus sont donc écologiques, économiques (200 kilos de fraises sont ramassés actuellement tous les jours et revendus à des cuisiniers parisiens) et sociaux (réunir les citoyens sur des projets alimentaires cohérents et durables).
On a dit : réunir, expérimenter, développer, agir et transmettre.
La tâche n’est pas aisée car technologique tout en désirant rester humaine.
Yohan Hubert à créé par ailleurs la société Sous les Fraises qui est spécialisée dans la
culture biologique de plus de trois cents variétés de plantes aromatiques, de fleurs
comestibles, de légumes et petits fruits sur un mode d’exploitation maraîchère urbaine.
L’homme et l’environnement au coeur de cette histoire expérimentale.
www.culture-hors-sol.org
www.souslesfraises.com
haussmann.galerieslafayette.com
slf_001

Dilemme : thé, café ou chocolat?

MME LA MARQUISE DE MONTESSON, MME LA MARQUISE DU CREST ET MME LA COMTESSE DE DAMAS PRENANT LE THE DANS UN JARDIN

Peinture de Carmontelle (1717-1806). Mme la Marquise de Montesson, Mme la Marquise
du Crest et Mme la Comtesse de Damas prenant le thé dans un jardin.
Musée Carnavalet / Roger-Viollet.
Petite exposition de quatre salles au Musée Cognacq-Jay.
Elle propose une lecture, un regard sur nos trois principales consommations chaudes,
entrées dans les rituels de notre quotidien : le café, le thé et le chocolat.
Plus d’une centaine d’objets (tasses, litrons, trembleuses…) témoigne de l’apparition progressive de ces produits exotiques de luxe à la cour puis progressivement dans des milieux plus
populaires. Des maisons de café ouvrent à Paris pour répondent à l’engouement de la boisson énergisante qui devait stimuler l’esprit. Mais il existe également de nouvelles pratiques qui se diffusent dans la société. Ces boissons s’installent dans les maisons au déjeuner, une petite collation prise au réveil, puis au goûter, la pause de la mi-journée et enfin le soir après le dîner.
Par ailleurs, l’exposition présente les différentes formes de tasses les plus adaptées
à ces trois boissons ainsi que théières, cafetières ou chocolatières.
Les deux premières salles ont du mal à satisfaire notre curiosité.
Les deux suivantes, par contre, offrent des pièces et surtout des dessins magnifiques.
Du théier, caféier, cacaoyer aux produits de luxe consommés dans l’aristocratie et la haute bourgeoisie européenne du dix-septième et dix-huitième siècle.
Boissons et plaisirs.
« Thé, café ou chocolat? L’essor des boissons exotiques au XVIIIe siècle »
Du 27 mai au 27 septembre 2015.
museecognacqjay.paris.fr

IMG_6057