La Forge de Laguiole.

FORGE DE LAGUIOLE

 

 

 

 

 

Un combat incessant est mené depuis le début des années 80, date à laquelle la société devait disparaître, pour la survie du couteau traditionnel en Aveyron. La Forge de Laguiole labellisée « Entreprise du Patrimoine Vivant» avait la volonté de re-fabriquer le couteau traditionnel des vachers et des bergers en France, sur le plateau de l’Aubrac. La Manufacture de couteaux faits à la main, associant modernité à un savoir-faire authentique, a voulu s’adapter, se transformer afin de ne pas devenir un seul musée de coutellerie. Elle a fait appel pour cela à des designers depuis 1987 pour mettre en valeur son savoir- faire local, sa valeur morale du travail bien fait. Un couteau à la garantie à vie. Les designers ne s’y trompent pas, derrière ce duo gagnant, il y a la main de l’homme. Innovation et tradition. Une centaine de familles vit sur le plateau de l’Aubrac grâce à la coutellerie. L’objectif étant d’ailleurs de faire venir de jeunes ouvriers sur ce plateau pour prendre la relève des anciens. Mais le lieu n’est pas neutre, il est rude et l’hiver est long. Les hommes sont rugueux, taiseux. L’enjeu de ce produit issu d’un héritage et d’un terroir est grand. Un homme, petit-fils de paysan de Laguiole, se bat depuis 2007 pour faire vivre cette entreprise territoriale et pour la faire connaître en France et dans le monde entier. Il s‘appelle Thierry Moysset. Il aime les bonhommes de Laguiole, il voudrait les voir vivre sur leur territoire, fiers de leur travail. Il se bat contre une absence de protection légale et des contrefaçons de tous genres. La production artisanale de Laguiole se trouve également dépassée par la production industrielle de Thiers, elle a du mal à trouver une place qui soit digne pour elle-même. Le chemin est long mais ces hommes passionnés de l’Aubrac semblent être fabriqués dans le même acier que la lame de leur couteau. Ils avancent. Depuis la mi juin, la FLH Brands groupe familial suisse, a repris des parts de marché dans l’entreprise et doit aider Thierry Moysset, toujours directeur et co-actionnaire, à accélérer le développement à l’international de la Manufacture. La Forge de Laguiole sur le plateau de l’Aubrac en Aveyron-France a rendez-vous avec le reste du monde et doit le faire savoir pour vivre comme elle l’entend.
www.forge-de-laguiole.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*